J’ai lu : Samantha, bonne à rien faire !

P1030435Coucou les filles,

Aujourd’hui c’est avec un plaisir particulier que je vous présente ma dernière lecture. En effet, ceux qui me connaissent, savent que je ne lis vraiment pas beaucoup : j’ai la fâcheuse habitude d’oublier l’histoire au fil des pages ce qui ne facilite pas la lecture…

Si je tiens à vous présenter le livre de Sophie Kinsella, « Samantha bonne à rien faire » (« The Undomestic Goddess »), ce n’est certainement pas pour vous faire part de la dernière nouveauté (et oui, le livre est tout de même sorti en 2007) mais parce que je me suis délectée de le lire de la première jusqu’à la dernière page.

Avant de m’attarder sur l’histoire, laissez-moi vous présenter l’auteur.

Qui est Sophie Kinsella ?

sk_maddie_polaroidDe son vrai nom Madeleine Wickham, Sophie Kinsella est née à Londres le 12 décembre 1969.

Ancienne journaliste financière, elle a été révélée en 2002 par les aventures de Becky, l’accro du shopping déclinées en sept tomes (Confessions d’une accro du shopping / Becky à Manhattan / L’Accro du shopping dit oui / L’Accro du shopping a une soeur / L’Accro du shopping attend un bébé / Mini accro du shopping / L’Accro du shopping à Hollywood) dont le premier a fait l’objet d’une adaptation au cinéma.

Entre deux opus de la série culte, Sophie Kinsella a également écrit six romans indépendants : Les petits secrets d’Emma / Samantha, bonne à rien faire / Lexi Smart a la mémoire qui flanche / Très Chère Sadie / Poppy Wyatt est un sacré numéro / Nuit de noces à Ikonos.

Sophie Kinsella décline au fil de ses livres des héroïnes toujours plus attachantes les unes que les autres qui nous entrainent dans leurs péripéties, pour notre plus grand plaisir.

L’histoire ?

Dans ce livre, nous faisons la connaissance de la trentenaire Samantha, avocate d’affaires, tellement obsédée par son boulot, qu’elle ne vit que pour l’importante promotion qu’elle convoite.

Le jour où elle fait perdre à son meilleur client plus de cinquante millions de livres, au bout du rouleau, la voilà qui saute dans le premier train… elle se retrouve alors gouvernante à la campagne.

Mais voilà, plus habituée des plaidoiries que des tâches ménagères, elle doit apprendre à cuisiner, dompter le four, le fer à repasser, la machine à laver et l’aspirateur. Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de certains villageois et retrouvera au fil des rencontres, le goût des plaisirs simples…

P1030434
L’extrait :

« Personne ne vient contrôler mon billet. Personne ne me dérange. La banlieue cède la place à la campagne et le train continue à couvrir des miles et des miles. J’ai bu trois petits flacons de gin mélangé respectivement à du jus d’orange, à du jus de tomate et à du yogourt liquide au chocolat. Le bloc de glace que j’avais dans l’estomac a fondu peu à peu. Du coup, je me sens complètement déconnectée.

J’ai fait la plus grosse erreur de ma carrière. Je vais perdre mon boulot. Adieu ma promotion !

Une erreur idiote.

La famille « Zoo de Londres » m’a offert un paquet de chips et m’a proposé de jouer au Scrabble. La mère m’a même demandé si je voyageais pour mes affaires ou pour mon plaisir.

Je n’ai pas pu lui répondre.

Mon cœur a cessé de battre à deux cents à l’heure, mais une affreuse migraine m’enserre la tête. Je pose une main sur mes yeux pour m’abriter de la lumière.

– Mesdames, messieurs, crachouille un haut-parleur, malheureusement… des travaux… un autre mode de transport.

La voix nasillarde de l’agent est incompréhensible. Je m’en fiche puisque je ne sais même pas où va ce train. Je descendrai au prochain arrêt et j’aviserai. »

Ce que j’ai aimé :

– L’identification avec le personnage de Samantha qui permet de relativiser et décomplexer.

– Le ton de la narration : on visualise très bien les scènes et on sourit à de nombreuses reprises.

– Les personnages très attachants.

Ce que j’ai regretté :

– Le côté un peu trop prévisible de l’histoire.

A la lecture de ce livre, dont l’histoire n’est pas follement originale, il faut bien l’avouer, on se sent bien ! Alors n’hésitez pas à le glisser dans votre valise, vous le dévorerez en quelques jours.

Pour ma part, je me suis laissée tentée par un de ses derniers opus : « Nuit de noces à Ikonos ».

P1030435

J’ai profité de mes vacances pour faire un marque-page au point de croix pour ma belle-mère, Nicole, avec des oiseaux. Je viens tout juste de le terminer. Regardez le résultat :

P1030433

Pour le montage, j’ai utilisé un carton que j’ai décoré avec une feuille de Décopatch aux motifs de plumes.

Bonnes vacances,

Marinette

Publicités

Une réflexion sur “J’ai lu : Samantha, bonne à rien faire !

  1. Pingback: Rétrospective du mois d’Août 2015 | Les Bricoles de Marinette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s